Accès
Horaires

Le Wetland Link International et La Maison du Lac de Grand-Lieu

Mardi 23 novembre dernier, Audrey Cadou, responsable de médiation scientifique pour La Maison du Lac de Grand-Lieu, participait à l’animation du premier webinaire francophone organisé par le Wetland Link International. En 2021, ce réseau fête ses 30 ans : découvrons son rôle majeur et mondial dans la préservation des milieux humides !

 

A l’origine du WLI : le WWT

Robert Falcon Scott et son équipe

Le Wildfowl and Wetland Trust (WWT) est un centre britannique pour la science et la conservation, basé à Slimbridge. Il fut créé en 1946 par Peter Scott, fils de Robert Falcon Scott, célèbre explorateur polaire qui mena deux expéditions en Antarctique. Aujourd’hui, on comptabilise neuf centres WWT locaux répartis à travers le Royaume-Uni. Le WWT est la première organisation internationale à but non lucratif dédiée à la conservation des zones humides.

Le siège de WWT, à Slimbridge

C’est  en 1991 qu’elle prend une envergure mondiale en créant le Wetland Link International (WLI), « réseau de soutien pour les centres d’éducation aux zones humides qui proposent des activités éducatives sur leur site ». À sa création, le WLI rassemble des centres localisés dans 9 pays : Royaume-Uni, Australie, Nouvelle-Zélande, Hong Kong, Trinidad, États-Unis, Singapour, Italie et France.

Depuis 2002, le réseau s’est étendu et réunit aujourd’hui 350 membres, répartis dans 60 pays, sur 6 continents. Le WLI est soutenu par la Convention de Ramsar, traité de protection des zones humides signé en 1971 par 171 pays.

 

WLI, un réseau de soutien aux centres d’éducation aux zones humides

Chacun dans sa mission, les acteurs de la CESP (Communication, éducation et sensibilisation du public) peuvent parfois se sentir isolés, manquer d’échanges avec leurs homologues d’autres centres et ressentir le besoin de partager des connaissances, expériences, problèmes et astuces.

C’est pour répondre à cette problématique d’isolement que le Wetland Link International a été créé : il vise à fédérer et accompagner les centres d’éducation sur les zones humides dans leur mission de sensibilisation du public à la préservation de zones naturelles d’exception.

À l’échelle mondiale, ses missions principales sont :

  • faciliter les échanges d’informations et de connaissances entre les acteurs des centres d’éducation sur les zones humides et leur fournir des formations, outils et ressources scientifiques ;
  • les appuyer dans la gestion des relations entre les acteurs de leur territoire et face à des problématiques environnementales à résoudre, montées des eaux, protection d’un milieu face à l’urbanisation etc.) ;
  • soutenir le développement de nouveaux centres et programmes d’éducation sur les zones humides ;
  • militer pour la mise en place d’initiatives en faveur des zones humides et ce, à différents niveaux (régional, national, international).

Les illustrations de Sepo Leinonen

Par exemple, pour fêter ses 30 ans, le WLI a mis à disposition de son réseau des illustrations, réalisées par l’artiste finlandais Sepo Leinonen : elles présentent le fonctionnement des zones humides et les menaces qu’elles rencontrent, de manière ludique et pédagogique. Depuis cette année, le WLI organise un cycle de webinaires en anglais, espagnol et français, tous les ans, afin de faciliter les échanges entre les centres de son réseau : le 23 novembre dernier, La Maison du Lac de Grand-Lieu, en tant que partenaire privilégié du WLI, a contribué à l’animation du premier webinaire francophone.

 

Le WLI, le MBP et La Maison du Lac de Grand-Lieu

La France appartient au réseau régional Est-Atlantique du WLI dont le programme se nomme « des oiseaux migrateurs et des hommes » : Migratory Birds for People (MBP). Il rassemble différents centres sur les zones humides situés le long de la voie migratoire Est Atlantique : de l’Arctique à l’Afrique, cette zone couvre 3 continents, 75 pays et accueille des millions d’oiseaux et près de 300 espèces différentes.

Situé sur cette voie migratoire et protégé au titre de la convention de Ramsar depuis 1995, le lac de Grand-Lieu est un site privilégié de reproduction ou de halte pour de nombreux oiseaux d’eau. Le WLI et le MBP participent à faire connaître cet écosystème et sa biodiversité exceptionnelle à l’échelle mondiale.

Pour un enrichissement mutuel, les centres du MBP partagent leur fonctionnement et les projets mis en place par chacun pour sensibiliser les visiteurs à la protection des zones humides ; et développent ensemble de nouvelles méthodes et initiatives pédagogiques. Un bénéfice très concret de cette collaboration : elle permet à tous les centres de suivre le parcours des oiseaux sur leur voie de migration en temps réel !

En 2018, le MBP réuni à La Maison du Lac de Grand-Lieu !

 

Education à l’environnement : place aux jeunes !

Dans le cadre du réseau MBP, Morgane et Florian, deux animateurs de La Maison du Lac de Grand-Lieu, ont participé en septembre 2021 au « East Atlantic Flyway Youth Forum  » : dédiées aux jeunes âgés de 18 à 30 ans, ces 4 journées de conférences leur permettent de se rencontrer et d’échanger sur les programmes de conservation et les actions menés par le MBP.

Et, tout au long de l’année, d’autres projets d’échanges sont prévus à La Maison du Lac de Grand-Lieu ! Chaque année, en mai, le centre d’éducation à l’environnement accueille des classes de cours moyen pour une journée de sensibilisation, à l’occasion de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs.

En janvier, Wetlands International coordonne une action de comptage d’oiseaux d’eau, afin de suivre l’évolution des populations : nous nous associons à ce programme de sciences participatives et accueillons des collégiens afin de les initier à la méthode d’identification et de comptage d’oiseaux, depuis la terrasse du Pavillon.

Appartenir au WLI et au MBP permet à La Maison du Lac de Grand-Lieu de consolider ses relations à l’international, de développer de nouveaux projets et de poursuivre sa mission : sensibiliser le public, et notamment les jeunes générations, à la préservation des zones humides !

 


La Maison du Lac de Grand-Lieu, c’est :

+ de 20.000 personnes touchées par les actions de médiation, dont 15.000 entrées payantes accompagnées d’un médiateur scientifique.
+ de 3000 auditeurs – scolaires et étudiants – accueillis en journées complètes autour de projets pédagogiques.


Crédits photo : V. Bauza, La Maison du Lac de Grand-Lieu, The Guardian

Aller au contenu principal